Jovi

New Bell Music

LATEST NEWS

Watch Jovi’s New Video “Pimentcam”!

After producing two EPs in 2018, Reniss’ Express Vol. 1 EP and Tata’s Wild Fire EP, Jovi brings us the video for “Pimentcam”. Directed by the one and only Ndukong, “Pimentcam” hilariously shows the vieled side of society. Produced by Le Monstre in his signature Mboko style, watch Jovi’s new video “Pimentcam” now on New Bell Music Channel here!

Après avoir produit en début d’année deux EP dont: un pour Reniss Express Vol. 1 et Wild Fire pour Tata et une série de singles pour lui-même; Jovi nous revient cette fois-ci avec la vidéo d’un de ses singles phares: “Pimentcam.” Réalisée par February 16th Studios a.k.a. Ndukong, la vidéo peint de façon hilarante l’un des plus vieux vices de la société actuelle. Tout en restant fidèle à sa signature “Mboko”, découvrez “Pimentcam” produit par Le Monstre dès à présent sur notre chaîne New Bell Music. Regardez la nouvelle vidéo de Jovi “Pimentcam” ici.

Jovi Drops New Single “Ndolé”

After producing two EPs in 2018 (Reniss’ Express Vol. 1 and Tata’s Wild Fire), Jovi continues to create new music for his fans. Combining his sharp wit, top notch production, and multilingual writing, Jovi releases his latest song, “Ndolé”. Listen to it now exclusively on New Bell Radio here! =>> https://youtu.be/ad3ZOJ2dqzw

Avec déjà deux E.P. produit par lui pour le compte se l’année 2018: EXPRESS VOL. 1 pour Reniss et WILD FIRE pour Tata; Le Monstre nous revient, en plus des différents singles sortis au courant des mois précédents, avec une toute dernière nouveauté: NDOLÉ. Avec un son qui lui est toujours aussi unique et une pluralité linguistique dans ses écrits, découvrez en avant-première sur NEW BELL RADIO, notre chaîne YouTube, le single NDOLÉ! https://youtu.be/ad3ZOJ2dqzw

Listen to Tata’s New EP “Wild Fire”!

After releasing a string of singles including “Ndaleh” and “Banekeh” featuring Jovi, Tata releases his first EP Wild Fire. Rapping in English, Pidgin, and mostly in his dialect, Limbum, Tata gives his fans a rare treat. His smooth Limbum flow ebbs in and out of an almost hypnotic state between singing and rapping. From the first track, “Ndaleh”, Tata tells the audience in Limbum the stories of his roots and the deep connection to his Wimbum culture in Cameroon. In “Lunga”, Tata raps about the gods in Wimbum land, loosely translated to the gods of fire (Wild Fire). In the third song, “Mukulah” means the “true son of the Wimbum land.” Jovi features in his song “Banekeh”, as Tata cautions the listeners that while he has been absent, don’t think he hasn’t been learning.  Le Monstre produced the entire EP, bringing his signature Mboko sound to Tata’s die hard fans and new ones, with an intense minimalism that allows listeners to hear the nuances of the language in this five-song EP. Listen to Tata’s new free EP Wild Fire here!

 

ECOUTEZ LE PREMIER EP DE TATA “WILDFIRE”

Après la sortie d’une série de singles dont “Ndaleh” et “Banekeh” (où Jovi y figure), Tata nous dévoile son tout premier EP intitulé Wild Fire. Sur un style versatile qui allie l’anglais, le pidgin et des tonalités de sa langue maternelle “le Limbum”, Tata dévoile à son public un mélange culturellement contemporain. Originaire de l’ethnie “Wimbum” au Cameroun, Tata met un point d’honneur à transmettre son héritage à son audience: que ce soit dans “Ndaleh”, intro de l’EP, qui invite son public “à écouter l’histoire de sa vie”; ou bien “Lunga” où il y évoque “les Dieux du Feu valeureux, sans foi ni loi et sombres de sa tribu” ; ou encore “Mukula” où il se dévoile comme “le fils du terroir” mais dont “Banekeh” (en collaboration avec Jovi) crie son désir de vouloir être “un messager contemporain de ses racines”. La signature “Mboko” que le producteur Le Monstre ajoute à l’EP composé de cinq chansons fluidifie les nuances linguistiques du rap et du chant de son auteur. Écoutez le nouvel EP de Tata Wild Fire ici!